Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site informel d'observation de la politique menée à PIMPREZ... et...ALENTOURS.......

NOTRE ÉDILE EST-IL À LA HAUTEUR ?

Publié le 26 Septembre 2021 par la gratte-cul in EMPLOIS et ECOLOGIE, POLITIQUE 2020-2026, POUVOIR et ECOLOGIE, PIMPREZ 2020, environnement-cadre de vie Pimprez, mensonge et réalité à Pimprez et ailleurs

Suelburnus est-il à la hauteur ?

Élu depuis le 15/03/2020, en fonction depuis 07/2020, qu’a-il fait ?

Rien en dehors d’un futur lotissement (?) qui passerait de 48 maisons à 31 (excusez du peu) et où la seconde sortie n’est, toujours, pas assurée.

Dans ce début de mandat rien n’est prévu de concret et de toute manière comment le savoir puisque le site de la commune n’est plus accessible (mairiepimprez.fr), il est vrai qu’il serait mis en place courant 09/2021. Nous verrons ce qu’il en sera…

Que pourrait-il faire ?

Pourtant d’autres maires, dans de petites communes, ont fait d’autres choix en particulier sur la transition écologique.

Les petites communes sont de plus en plus nombreuses à se lancer et ses maires font preuves d’un optimisme sans faille… mais, pointent aussi les difficultés que peut rencontrer les villages sur le long chemin de l’écologie.

l’échelon de la commune est, assurément, l’un de ceux auxquels il faut agir et ou l’on peut agir.

Là une cantine Bio, une production d’énergie renouvelable, une agriculture biologique à coté de l’agriculture intensive, une école en matériaux écologiques, supprimer les pesticides dans son environnement …

Faut-il compter sur les “petits” maires pour agir contre le changement climatique ?

Le notre est-il capable de dépasser sa gestion calamiteuse, son train-train quotidien sans avenir ?

Mais, suffit-il de vouloir pour pouvoir ! Encore faut-il en avoir l’ambition!!!

Quelques maires qui ont su évolués.

Daniel Cueff, le maire de Langouët (35) 601 h, élu depuis 1999, construction d’une école HQE.

Michel Maya, qui termine son cinquième mandat à Tramayes (71) 1045 h. La commune est récemment devenue la première commune de plus de mille habitants n’utilisant que de l’énergie renouvelable.

Patrick Barbier, maire de Muttersholtz (67) 2200 h, où une attention particulière à la biodiversité a permis le retour d’espèces animales qui avaient quitté le village.

Estelle Arnaud, première adjointe à Puy-Saint-André 05 (460 h), une société d’économie mixte pour produire de l’énergie renouvelable dont les habitants sont aussi actionnaires.

Etc…

Se réapproprier son territoire.

C’est un travail d’équipe, car ces projets sont compliqués à porter. Certes, les compétences existent au sein de l’État mais, il faut les trouver et/ou aller les chercher.

Se rapprocher de sa communauté de communes (quand elle est compétente), à sa région sans oublier l’État, faire la chasse aux subventions (Ademe et autres), et ne pas penser que l’écologie est, obligatoirement, chère.

Sobriété, le choix se résume à vivre ou mourir, c'est, pourtant, simple.

Sobriété, le choix se résume à vivre ou mourir, c'est, pourtant, simple.

Les territoires ruraux sont indispensables à la transition énergétique.

L’État a renoncé à faire une politique d’aménagement du territoire sauf pour les grandes villes.

Durant la dernière décennie, l’État a transféré beaucoup de compétences aux intercommunalités et les préfets les considèrent comme étant les chefs les maires des communes, ce qui est loin d’être le cas.

En fait toutes les décisions se déclinent du haut vers le bas, imposant la volonté de l’État qui n’a, souvent, aucun rapport avec la demande des élus de terrain.

N’oublions pas que la transition écologique, nécessaire à la vue des événements climatiques de cette été, passera par les 36000 communes de la France qui ne sont pas une faiblesse pour le pays, mais une FORCE.

 

La chasse aux sorcières (première partie).

Remplacer Rahãzade par Tournevis quelle leçon de démocratie.

Je sais qu'elle est la compagne de Julius-Epinedecactus mais, quand même Tournevis, au sein du conseil depuis 1995 n’a pas brillé pour son implication, il est vrai que l’age aidant... peut-être vise t-il une place de maire dans une prochaine mandature ?

Quelques demandes pour Pimprez.

Des bancs répartis dans le village pour flâner et se reposer, pour les jeunes et les anciens,

remettre une nouveau distributeur de pains,

et pourquoi pas, réactiver la pendule de l'église et la cloche qui lui est associée...

 

La zone ‘commentaires’ est à votre disposition, il s'agit d'échanger les idées de chacun au bénéfice de tous, en toute convivialité. Point n'est besoin d'une adresse mail, un pseudo suffit !

 

la gratte-cul

Commenter cet article